L’hiver

Calendrier d’entretien – Hiver 2014-2015

Le solstice d’hiver est là. Dans les prochaines semaines, les jours se mettront à allonger, d’abord imperceptiblement puis de façon de plus en plus visible. Ces longues nuits sont propices à rêver à la prochaine saison. C’est le moment de profiter de la neige (si elle finit par rester) !

  • Envie de transformer votre ruelle en ruelle blanche ? L’Association du design urbain du Québec (ADUQ) a des idées (souvent peu coûteuses) à vous proposer : Ruelle blanche

Lire la suite

Publicités

Le physocarpe

Belles de ruelles 1 : Physocarpus opulifolius

Solide, c’est le mot qui caractérise le mieux cet arbuste indigène en Amérique du Nord. Le physocarpe résiste admirablement aux conditions difficiles : chaleur, sécheresse, circulation intense, compaction du sol et présence de sels de déglaçage. Il est rustique en zone 2b. Il peut donc être cultivé dans toutes les régions du Québec. Il s’adapte à tous les types de sols et il supporte très bien la transplantation. Contrairement à plusieurs arbustes de la famille des rosacées, il est très peu affecté par les problèmes d’insectes et de maladies.


Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’
Photographie :
Jesshibb

Fiche technique

Nom botanique : Physocarpus opulifolius
Nom français : Physocarpe à feuilles d’obier
Nom anglais : Common ninebark
Famille botanique : Rosacée
Hauteur et largeur : 2 mètre
Ensoleillement : soleil à mi-ombre

Le physocarpe a un port buissonnant et arrondi avec des branches légèrement arquées. Sa floraison discrète, blanchâtre à rosé selon les variétés, apparaît à la fin du mois de mai et en juin. À l’automne et au début de l’hiver, ses fruits rouges font le bonheur des oiseaux. Son écorce qui s’exfolie devient un attrait du jardin en hiver et lui a valu le nom anglais de « ninebark ».

Solide s’applique également à la coloration pourpre sombre du cultivar ‘Diabolo’ (1.5 par 1 m). Le jaune vert lumineux des cultivars ‘Luteus’ (2 par 1.5 m) et ‘Dart’s Gold’ (1.5 par 1.5 m) verdit légèrement et perd un peu de son éclat au fil de la saison.

La petite faune du jardin


Limenitis arthemis arthemis, par Gilles Gonthier

Les oiseaux, les insectes, les reptiles, les batraciens et les petits mammifères animent le jardin tout au long de l’année et jouent un rôle important dans son équilibre. Le choix des plantes et l’aménagement du jardin peut favoriser la présence ou le retour des espèces indigènes. Lire la suite