Calendrier d’avril

L’hiver très doux que nous avons connu a pu nuire à certaines plantes. Lorsque la couverture de neige est présente, elle protège les plantes des écarts de température. Cet hiver, les faibles accumulations de neige n’ont pas joué ce rôle. Certaines plantes plus fragiles pourraient donc avoir souffert des écarts de températures. Elles seront plus sensibles au stress : sécheresse, ravageurs, piétinement. Traitez-les aux petits soins.

Le froid de l’hiver a habituellement un effet bénéfique en réduisant le nombre d’insectes ravageurs. On peut s’attendre à ce que davantage d’insectes nuisibles aient survécu au dernier hiver. Ils apparaîtront dès les premiers jours de temps doux. Il faudra donc être vigilant et inspecter régulièrement le feuillage, surtout en début de saison.

acer_rubrum_first_bloom

Floraison de l’érable rouge, Acer rubrum, photo : Madonna Bishop

Les derniers gels

Les derniers gels arrivent habituellement autour de la mi-mai. Cette date varie grandement d’une année à l’autre, mieux vaut suivre les prévisions météo. Il faut savoir que le gel n’affecte que les plantes annuelles et les plantes d’intérieurs. En cas de gel annoncé après la plantation d’annuelle, vous pouvez protéger les annuelles en arrosant abondamment le sol et en couvrant les plantes d’un voile (ou en les rentrant à l’intérieur pour la nuit, s’il s’agit de pots.) Les vivaces, arbres, arbustes et conifères peuvent être plantés bien avant le dernier gel, dès que le sol est égoutté. C’est d’ailleurs une excellente idée de planter alors que les températures sont plus fraîches.

Retirer les protections

Lire la suite

Publicités

Mars-avril

Calendrier d’entretien
Ce calendrier d’entretien général a été élaboré pour les ruelles vertes de la région montréalaise. Le printemps étant particulièrement hâtif cette année, les opérations habituellement effectuées en avril peuvent être faites dès maintenant.

  • Si vous avez installé un grillage métallique pour protéger les bulbes, retirez-le.
  • C’est le temps de nettoyer les vivaces et de rabattre les graminées (à 10 cm du sol pour les plus petites, 20 cm pour les plus grandes).
  • Lorsque le sol est dégelé, retirez les protections hivernales par une journée nuageuse.
  • Enfoncez la motte de racines des plantes vivaces surélevées par le gel.
  • Biner le sol autour des plants de façon à exposer les larves et les pupes d’insectes nuisibles aux prédateurs et aux intempéries.
  • La neige étant disparue très tôt le sol risque d’être rapidement sec. Certaines plantes pourraient avoir besoin d’un arrosage dès le débourrement (l’apparition des feuilles).

La structure du sol est plus fragile au début du printemps, ne marchez pas sur la pelouse détrempée. Pour travailler au jardin, installez-vous sur une planche afin de ne pas compresser le sol inutilement. Tôt en saison, les jardineries ont un choix de plantes plus intéressant. Les vendeurs sont aussi plus disponibles. Certains bourgeons prendront plus de temps à éclore, soyez patients.

Au besoin :

  • Effectuez la taille de rajeunissement pour les arbustes à floraison estivale (sorbarias, potentilles et symphorines).
  • Effectuez la taille de formation, d’ éclaircissage et de rajeunissement pour les arbustes (avant le débourrement).
  • Arrosez abondamment le pied et le feuillage des conifères pour les débarrasser des résidus de sels de déglaçage.

Pour en savoir plus sur la taille des arbres et des arbustes, consultez le Carnet horticole du Jardin botanique de Montréal.