Programmation des Journées des ruelles vertes

La programmation des 3e Journées des ruelles vertes de Montréal est désormais complétée! Ne ratez pas cette occasion en or pour découvrir une facette de la métropole que l’on connaît encore trop peu et aller à la rencontre de ces résidents pas comme les autres qui rendent la ville plus belle, plus verte et plus sécuritaire, une ruelle à la fois.

bandeau2016-v1
Cette année, plus de 25 ruelles participent à l’événement, les samedis 10 et dimanche 11 septembre 2016, impatientes d’accueillir les Montréalais qui veulent découvrir la face cachée de leur ville. Toutes ont rivalisé d’imagination pour faire de cette fin de semaine un moment convivial de partage entre voisins, pour provoquer rencontres et discussions avec les passants. Épluchettes de blé d’Inde, cours de yoga, repas partagés, concerts, dégustations de produits locaux, ventes de garage, ciné-ruelle, atelier de fermeture de jardins pour l’hiver… Lire la suite

Journées des ruelles vertes

Les Journées des ruelles vertes de Montréal sont de retour cette année pour une troisième édition! Ces journées, qui se tiendront les 10 et 11 septembre prochains*, seront l’occasion de découvrir un Montréal que l’on connaît peu, de s’amuser en famille, tout en allant à la rencontre de citoyens impliqués dans la mise en valeur de leur milieu de vie.

* remis aux 17 et 18 septembre en cas de pluie

Capture d’écran 2016-08-11 à 23.06.29

Que vous soyez un comité de citoyen d’une ruelle en cours d’élaboration ou implantée depuis plusieurs années, profitez de l’occasion pour partager un moment convivial avec vos voisins et visiteurs d’un jour! Lire la suite

Verdir le pied d’un arbre

Les défis sont nombreux lorsque l’on jardine sous un arbre, mais ils ne sont pas insurmontables. En choisissant les plantes avec soin et en arrosant en profondeur, la cohabitation devient possible entre vivaces, annuelles et arbres urbains.

Au pied d’un arbre, la densité des radicelles laisse peu de place aux plantations. En plus d’accaparer l’espace, les racines transforment le milieu. À travers elles, l’arbre absorbe une bonne partie de l’eau disponible. À la sécheresse s’ajoute l’ombre plus ou moins dense du feuillage. En sélectionnant des variétés vigoureuses et capables de s’adapter à ces conditions, il est néanmoins possible d’établir des plates-bandes au pied des grands arbres. Elles exigeront cependant des soins attentifs, les premières années.

Lire la suite

Un univers dans une cuillère à thé

ob_2dc9fcc9d498b300a1a95c943e38e402_sol-800x527La biodiversité des sols

Le sol est l’un des écosystèmes de la biosphère les plus riches en organismes vivants. C’est un milieu hétérogène qui offre aux microorganismes des habitats diversifiés. Les espèces qu’il abrite sont encore mal connues. Les plus petits organismes sont les plus nombreux et les plus diversifiés en termes d’espèces et de bagage génétique. On estime que la majorité de la biodiversité terrestre vit sous la surface du sol.

Le sol est plein d’inconnu. — Marc Saint-Arnaud, chercheur Jardin botanique de Montréal Lire la suite

Plantes grimpantes et dégradation des murs

Devrait-on installer une plante grimpante sur un mur ? La question est complexe. Aucun mur n’est éternel, tous les murs se dégradent un jour ou l’autre. Plusieurs facteurs peuvent accélérer ou ralentir cette dégradation. La présence de plante grimpante sur un mur peut avoir des effets positifs ou négatifs selon la situation. Contrairement à ce qui est souvent véhiculé, les plantes grimpantes n’augmentent pas globalement le taux d’humidité de l’air près des murs. Les études démontrent que le couvert végétal diminue les écarts d’humidité relative qui ont un impact sur la dégradation des murs.

Les problèmes les plus fréquents causés par des plantes grimpantes sont liés à des murs en mauvais état (fissures, mortier effrité) ou à des plantes qui deviennent trop grandes et trop lourdes. Il faut donc inspecter régulièrement le mur, choisir une espèce dont la taille convient à la surface à couvrir et tailler annuellement au besoin. Une vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia) peut couvrir un édifice de 4-5 étages, si la surface à couvrir est plus petite, mieux vaut choisir une plante à plus petit développement.

Lire la suite

Stress hydrique

Printemps 2010, Environnement Canada enregistre le printemps le plus chaud de son histoire. Celui-ci succède à un hiver particulièrement doux et sec pour la région de Montréal. Ces changements climatiques ont un impact significatif sur les plantes. Désormais confrontées à des températures inhabituelles, elles mettent à profit tous leurs mécanismes de lutte contre la sécheresse.

Eryngium planum 'Sea Holy'

Eryngium 'Sea Holly', un dur à cuire

Lire la suite

La guerre des écureuils

S’ils font le bonheur des touristes qui s’empressent de les prendre en photo dans les parcs de la ville, les écureuils gris enragent plusieurs jardiniers urbains. Présents en grand nombre dans la plupart des quartiers de Montréal, ces rongeurs s’introduisent dans les entretoits, chassent les oiseaux des mangeoires et abîment les plantes ornementales. La plantation des bulbes à l’automne devient une opération de guérilla qui exige du jardinier astuce et stratégie. Avant d’ouvrir les hostilités, mieux vaut connaître l’ennemi.

Lire la suite