Novembre

C’est le moment d’effectuer un dernier nettoyage des plates-bandes. C’est aussi le moment idéal pour nettoyer et ranger les outils de jardin. Suspendez-les à l’abri de l’humidité pour protéger les lames. La majorité des plantes n’ont besoin d’aucune protection pour passer l’hiver. Après avoir endurci leurs tissus (aoûtement), elles entrent en dormance. Elles ne craignent donc ni le gel, ni les grands froids.

Leafy leftovers

Seules les plantes les moins rustiques ou exposées à des chutes de glace bénéficient d’une protection hivernale. Les plantes en contenant sont exposées aux vents desséchants et aux brusques écarts de température, elles doivent donc aussi être protégées. La chute des feuilles indiquent le moment où les protections peuvent être installées.

Protection hivernale

Les protections hivernales ne visent pas à protéger les plantes du froid. Elles servent plutôt à empêcher les écarts importants de températures (gel/dégel) et à protéger certains végétaux des vents desséchants. Elles doivent être installées après que les plantes soient entrées en dormance (après la chute des feuilles des grands arbres). Les protections de couleurs  claires sont privilégiées, puisqu’elles n’absorbent pas la chaleur du soleil. La protection doit permettre une bonne aération pendant tout l’hiver.

Pour en savoir plus sur les protections hivernales, consultez le Carnet horticole du Jardin botanique de Montréal.

L’entretien des outils

Avant de remiser les outils pour l’hiver, il est essentiel de procéder à un bon nettoyage. C’est l’occasion d’inspecter les pièces, d’effectuer les réparations qui s’imposent et d’aiguiser les lames. Les pelles, les bêches, les coupes-bordure et les râteaux bien affûtés rendent le travail du sol beaucoup plus facile. Les sécateurs et les cisailles aiguisés et correctement ajustés permettent d’obtenir des coupes nettes qui cicatriseront beaucoup plus rapidement. N’oubliez pas de nettoyer et d’inspecter les brouettes et les petits outils comme les plantoirs ou les trois dents.

  • Avec un chiffon sec ou une brosse dure, enlevez toute trace de terre et de débris végétaux.
  • Si la rouille est présente sur les parties métalliques, frottez les fers avec une laine d’acier ou du papier à poncer (no 120 ou 220). Si l’accumulation est plus importante, utilisez une brosse en métal.
  • Afin d’affûter les outils pour travailler le sol, utilisez une lime plate à dents douces ou servez-vous d’une meule électrique. Veillez à ne pas surchauffer la lame, car le métal pourrait s’affaiblir et il risque de s’abîmer.
  • Lorsque l’affûtage est terminé, vaporisez une fine couche d’huile sur les lames pour prévenir l’oxydation.
  • Si les outils à nettoyer sont nombreux, remplissez un bac ou une chaudière de sable imbibé d’huile à moteur propre, enfoncez-y les fers trois ou quatre fois. Ils seront ainsi récurés et graissés.
  • Vérifiez la solidité des manches en bois et remplacez-les au besoin. Si les manches présentent des aspérités, poncez-les avec du papier à poncer fin. Protégez ensuite le bois en le frottant avec un chiffon imbibé d’huile de lin ou en le cirant.
  • Plutôt que de déposer les outils sur le sol, suspendez-les au mur, le manche vers le bas. Ainsi, ils ne risqueront pas de s’émousser et occuperont moins d’espace.

Un entretien périodique prolonge la durée de vie de vos outils. Les lames des cisailles, des ébrancheurs, des échenilloirs et des sécateurs doivent être nettoyées et désinfectées après chaque utilisation, avec de l’alcool à friction. Le nettoyage facilite le maniement. L’utilisation de l’alcool permet d’éliminer toute trace de sève et prévient la propagation des maladies.

 L’entretien du sécateur

  • Démontez le sécateur et nettoyez chaque pièce avec un chiffon sec.
  • Inspectez la lame. Si elle présente des encoches, remplacez-la.
  • Aiguisez la lame avec une pierre à aiguiser. Frottez la lame sur la pierre avec un mouvement circulaire, du tranchant en allant vers l’arrière. De cette manière, les résidus de métal ne s’accumuleront pas près du tranchant.
  • Conserver toujours l’angle d’origine pour ne pas arrondir la lame.
  • N’aiguisez pas la contre-lame.
  • Lubrifiez la charnière des deux manches avec de la graisse blanche ou de la graisse à carrosserie. Ne graissez pas les lames.
  • Huilez le ressort avec un lubrifiant de type WD-40.
  • Assemblez l’outil puis ajustez sa tension en serrant ou en desserrant la vis servant de pivot central.
  • Entreposez toujours l’outil en position fermée.

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s