Les pucerons

Les plantes d’intérieur qui ont passé l’été à l’extérieur sont souvent attaquées par les pucerons. Ces minuscules insectes suceurs se plaisent dans nos maison et ils se multiplient rapidement. Il sont faciles à reconnaitre : Leur corps mou, en forme de poire, mesure entre 1 et 4 mm. Les couleurs varient selon les espèces (vert, rouge, noir, rose, jaune, marron ou bleuâtre). Les pucerons vivent en colonies denses sous les jeunes feuilles, sur les tiges et les boutons floraux. Ils sont mobiles et se déplacent en marchant. Quelques individus sont parfois ailés.

Plantes à risque :

Les pucerons s’attaquent à un très grand nombre de plantes d’intérieur. Les hibiscus, les ficus, le laurier rose et les brugmansias y sont particulièrement sensibles.

Colonie de pucerons, photographie : bobtravis

  • Les pucerons sucent la sève de la plante. Lorsque les infestations sont sévères, la plante dépérit et sa croissance ralentit. Le feuillage peut jaunir, flétrir ou se recroqueviller. Les pucerons excrètent un liquide collant et sucré que l’on appelle miellat.
  • Une infestation de puceron ne peut à elle seule faire mourir une plante d’intérieur. Cependant, elle l’affaiblit et la rend plus vulnérable à d’autres problèmes.

Dépistage :

Les adultes sont visibles à l’œil nu, sur les jeunes pousses et sous les feuilles. Lorsqu’ils sont nombreux, le miellat, une substance luisante et collante, est présent sur le feuillage.

Mesures préventives et contrôle écologique :

  • Inspectez méticuleusement les plantes que vous venez d’acheter et celles qui ont passé une partie de l’été à l’extérieur.
  • Évitez les tailles drastiques et les excès de fertilisants riches en azote. Ils favorisent la croissance des pousses tendres qui font le bonheur des pucerons.
  • Intervenez dès que les insectes sont visibles pour éviter que le problème ne s’aggrave. Les pucerons se multiplient très rapidement. Il est plus facile d’éradiquer les pucerons au début d’une infestation.
  • En cas d’infestation, délogez d’abord les pucerons à l’aide d’un jet d’eau.
  • Taillez et jetez les tiges ou les feuilles fortement infestées. Puis, utilisez les traitements suivants en alternance pendant au moins 5 semaines :

Première semaine : Pulvérisez sur toute les parties de la plante la solution faite d’une cuillère à soupe de savon à vaisselle sans phosphate dans un litre d’eau.

Deuxième semaine : Pulvérisez sut toute les parties de la plante une solution faite de 20 ml d’alcool à friction dans un litre d’eau.

Troisième semaine : Pulvérisez sut toute les parties de la plante une solution faite de 10 ml d’huile horticole (huile de dormance) dans un litre d’eau.

Répétez ensuite le traitement de la première semaine.
(Avant d’appliquer un traitement sur une plante entière pour la première fois, il est recommandé de faire un test sur une partie du feuillage et d’attendre 48 heures. Si le feuillage jaunit ou se flétrit, cessez toute application.)

4 réflexions sur “Les pucerons

  1. Pingback: Les cochenilles « RUELLE VERTE

    • Dans la plupart des jardineries et des centres de jardinage des grandes surfaces (Rona, Home Dépôt, etc.), dans le rayon des produits phytosanitaires. C’est un produit assez facile à trouver. On l’appelle aussi parfois huile horticole.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s