Les trois soeurs

Il y a très longtemps, une femme est tombée d’un village, de l’autre côté du ciel. Deux oies blanches l’ont rattrapée en vol. Longtemps, elles ont survolé la mer en quête d’une île pour la déposer, mais il n’y avait pas de terres en vue. C’est finalement un crapaud qui accepta de cracher la première terre où les oies déposèrent cette femme tombée du ciel. Pour nourrir ses enfants, les premiers hommes, cette femme offrit son corps. De ses pieds naquirent les courges qui courent sur le sol. De ses doigts naquirent les haricots qui s’agrippent aux branches et s’élancent vers le soleil. Et de ses seins naquit le maïs, la base de l’alimentation des peuples hurons-wendat.

Pendant les siècles qui ont suivi, la nation huronne-wendat apprit à cultiver ensemble ces trois plantes. Le maïs sert de tuteur aux haricots qui, en retour, enrichissent le sol en captant l’azote de l’air. Les courges couvrent le sol de leurs feuilles larges. Le sol garde ainsi sa fraîcheur et les mauvaises herbes ne peuvent s’y implanter. À l’arrivée des premiers européens, les champs de maïs de la Nation huronne-wendat couvraient des kilomètres.

Le jardin des premières nations était l’un des rêves de Marie-Victorin, le fondateur du Jardin botanique de Montréal. Il a été inauguré le 2 août 2001. De facture contemporaine, il présente trois écosystèmes : la forêt de feuillus, où évoluaient les Hurons-Wendats et les Mohawks, la forêt de conifères et la zone nordique qui regroupe taïga et toundra. Pour le plus grand plaisir des visiteurs, le jardin des premières nations offre 2.5 hectares de nature sauvage, en plein cœur de la ville.

Cet environnement à la fois austère et modeste peut sembler inaccessible. Le visiteur a tout avantage à faire appel aux animateurs d’origine autochtone qui sont présents sur le site. À travers leurs récits, il découvrira la complexité et la richesse de la relation qu’entretiennent les Amérindiens et la flore de la région, une relation toujours empreinte de respect et d’émerveillement.

Visites guidées : Tous les jours du 16 juin au 3 septembre 2007 à 13 h 30 (14 h 30 en anglais). Il n’y a pas de visites pendant les évènements culturels. (Vérifier la programmation)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s